Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3D CITIZEN CENTER

Un regard d'innovant sur le monde du CITOYEN ! En route vers le futur : Faits majeurs, Tendances, Curiosités contemporaines ... bientôt réalités de notre quotidien. Le WEB, matière vivante !

BAKHONNE ERPCM : regard dans le retroviseur - regard sur un Leader Seckou NDIAYE - Be leader

Publié le 2 Décembre 2013 par 3D CITIZEN CENTER in erpcm, manjak, bakhonne, kapet de bana, moussa si, journee mondial manjak, seckou ndiaye, facebook

2 ans ont passé depuis la mise en ligne de la Vidéo BAKHONNE qui annonçait le lancement de BAKHONNE :

"www.bakhonne.com est la Vitrine de Dialogue entre Espace de Recherche et de Promotion de la Culture Manjak (ERPCM) et le Monde, à partir du retour aux sources par la conscientisation d'une élite Manjak destinée à prendre la direction du processus de réveil, d'éveil et de veille culturel. Cette élite doit ensuite implanter des délégations d'ERPCM dans chaque pays. Une fois implantée, ERPCM doit enfin prendre part aux différents débats locaux, nationaux et internationaux, en nourrissant ses intervention de l'expérience culturelle Manjak."

Depuis ... cette video a été vue 1200 fois,

Depuis, le professeur Kapet de BANA a épousé la cause soutenue par Seckou NDIAYE,

Depuis, la journée Mondiale MANJAK a eu lieu à DAKAR,

Depuis la video version festive de la journéee Mondiale a été vue 888 fois,

Depuis, le compte FACEBOOK de Seckou NDIAYE compte 1239 amis

Depuis le compte FACEBOOK de Bakhonne compte 344 Fans

Depuis le Professeur Kapet de BANA s'adresse au peuple africain par une video vue 344 fois

seckou ndiaye bosco mendy bakhonne erpcm manjak be leader

seckou ndiaye bosco mendy bakhonne erpcm manjak be leader

Commenter cet article

Heully 02/12/2013 14:27

Contrairement aux apparences, ce sont plutot de bons chiffres.
Notamment ceux obtenus sur FACEBOOK, lorsqu'on connait la situation sur le terrain :

".../...Three companies will dominate digital Africa for the next decade. The first is Facebook. This social network, born at Harvard and based in Palo Alto, California, is not just a skin on internet-enabled African mobiles, it is the skin. Pricing is driving its popularity. The site was zero-rated in 2010—that is, made almost free of data charges in several African markets (the bill is footed by Facebook, the network operators and the phone manufacturers). “The zero-rating of Facebook was the most significant tech story in Africa in 2010,” says Erik Hersman, who has two influential blogs, White African and Afrigadget. So while text messages are cheap, sitting on Facebook is even cheaper. Facebook’s own numbers show growth coming fastest in Egypt, Morocco, Nigeria, Kenya and South Africa. .../... "

Voir la suite sur le Blog OOKAWA-CORP :http://ookawa-corp.over-blog.com/2013/12/africa-a-continent-with-few-computers-and-little-electricity-dare-to-be-better-ok.html